deuil

Croix

Lorsque survient l’épreuve de la séparation.

Notre cœur est saisi par la tristesse, assailli par tant de souvenirs, ceux de toute une vie. Celui ou celle qui nous quitte a fait partie de notre vie.  A nos côtés, peut-être il est né, il a grandi, ri, souffert, aimé…. C’est un peu de nous même qu’il emporte.

En de tels moments où trouver la consolation et la lumière ? Où trouver une parole de paix ? A qui la demander ?

Les familles, au moment de la mort de leur proche, se tournent en premier lieu vers les pompes funèbres qui s’adressent à la paroisse pour décider du jour et de l’heure des obsèques.

La pastorale des funérailles déploie alors ses différentes missions. Tout d’abord les laïcs missionnés accueillent la famille dans une démarche d’écoute fraternelle et de consolation. Ils préparent ensemble la célébration religieuse, laquelle peut constituer un temps fort pour la famille : cette étape ritualisée du deuil se fait précisément au moment où la douleur de la rupture est souvent la plus aiguë. L’Eglise ne vend pas les sacrements, mais ne vit que de dons, aussi, pour couvrir les frais des obsèques, nous vous demandons une participation de 170€.

Selon les lieux et les circonstances, la célébration de l’Adieu est soit présidée par le prêtre, soit (dirigée – conduite) par des membres de l’équipe des funérailles.N’oubliez pas, cependant, que celui qui se tient à la tête de l’assemblée est le Seigneur Jésus lui-même, le Ressuscité du matin de Pâques par qui la lumière s’est levée sur nos chemins d’humanité.

Le dimanche qui suit les obsèques, la paroisse prie tout spécialement pour les défunts de la semaine. Une invitation est faite à la famille et aux amis à  participer à cette messe.

Il est possible de programmer avec la paroisse des messes d’intention pour leur défunt. Nous invitons les familles et amis des défunts de l’année à se rassembler avec les chrétiens de la paroisse à la messe du 2 Novembre (messe des morts).

Pour tous renseignements vous pouvez contacter la paroisse.
Cependant, habituellement, les familles, au moment de la mort de leur proche, se tournent en premier lieu vers les pompes funèbres qui s’adressent à la paroisse pour décider du jour et de l’heure des obsèques.